Espace Virtuel de Conception Architecturale et Urbaine


Laurent GAISSAD

Membre du laboratoire EVCAU depuis le 1er septembre  2017

CV ET PARCOURS

 

Formation universitaire

Doctorat de Sociologie et Sciences Sociales, mention Très Honorable avec les Félicitations du Jury à l’Unanimité,

Université Toulouse le Mirail, 2006 (sous la direction du Professeur Alain Tarrius).

DEA de Sociologie, mention Bien, option Sociologie urbaine, à l'Université de Toulouse le Mirail, 1997 (sous la direction du Professeur Alain Tarrius).

Prix et distinctions :

–      Bourse de post-doctorat « jeunes chercheurs » de Sidaction, 2010-2012.

–      Bourse de post-doctorat du FNRS-FRFC, Université Libre de Bruxelles, 2006-2008.

–      Allocation de recherche de l’ANRS (CNRS), 1998-2001.

Enseignement :

–   2016-2017 Maître Assistant Associé en Sciences Humaines et Sociales à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris Val-de-Seine (ENSAPVS).

–   2016-2017 Chargé d’étude à Charonne, Paris (13e).

–   2015-2017 Chargé d’évaluation et de recherche à Acceptess-T, Paris (18e).

–   2014-2017 Chercheur associé à l’équipe SANTéSIH (Santé, Education et Situations de Handicap),

–   2010-2017 Enseignant à la Schola Cantorum, Paris (6e).

–   2015-2016 Enseignant à l’IFSI-AEHP, Montpellier.

–   2010-2015 Formateur en Approches genrées de la promotion de la santé à FRISSE, Paris et Lyon.

–   2010-2012 Chercheur associé au LASCO-Sophiapol, Université Paris Ouest Nanterre.

–   2008-2010 Chercheur associé au Laboratoire d’Anthropologie des Mondes Contemporains (LAMC), Institut de Sociologie, Université Libre de Bruxelles.

–   2002-2009 Directeur de mémoires de Maîtrise Scientifique et Technique (M1) en Interventions et sciences sociales, mention « Protection Judiciaire de la Jeunesse », à l’Université de Saint-Quentin-en- Yvelines et en Sciences de l’éducation, mention « Travail éducatif et formation » à l’Université de Lille III.

–   2006-2008 Chercheur associé à la Faculté de Philosophie et Lettres et au Centre de Droit Comparé, d'Histoire du Droit et d'Anthropologie Juridique de l’Université Libre de Bruxelles.

–   Titulaire d’une bourse postdoctorale du Fonds pour la Recherche Fondamentale Collective du

–   FNRS dans le cadre du projet interdisciplinaire Normes, Genre et Sexualité.

–   2003-2004 Responsable pédagogique du Cours de Sociologie et anthropologie des relations interethniques et interculturelles (L3), à l’Université Toulouse le Mirail.

–   2001-2003 Enseignant (ATER) à l’Université de Toulouse le Mirail.

–   1998-2001 Allocataire de recherche à l’équipe Diasporas, Université Toulouse le Mirail.

–   1998-2001 Enseignant vacataire en sociologie à l’Université de Toulouse le Mirail.

 

THEMES DE RECHERCHE

Pour avoir consacré ma thèse de Doctorat à une socio-anthropologie urbaine de la sexualité dans l’espace public, mes orientations de recherche sont très fortement tributaires des approches contemporaines des phénomènes migratoires qui ont nourri ma formation académique, surtout au plan méthodologique. Publiant à la croisée des disciplines (socio-anthropologie, histoire, géographie, aménagement, santé publique), j’insiste sur les problèmes de localisation et de durée des territoires, en l’occurrence sexuels, mais également migratoires et, pour reprendre le concept forgé par mon Directeur de thèse, « circulatoires ». Ce souci de décloisonner les approches organise la conduite de mes travaux suivant trois thèmes :

 

 1 - Esquisser l’histoire « longue » des territoires et des conduites

Partant du postulat de Simmel (1908) qui dit la modernité de l’articulation entre publicité et secret à la période contemporaine, cet axe emprunte à Michel Foucault et Arlette Farge archivistes à la Bastille (1982) pour dire la spatialisation durable des conduites autres. Par-delà les savoirs sur la sexualité, une lecture phénoménologique des faits sociaux renouvelle la relation aux sources et aux données ethnographiques, dans la diversité de leur manifestation et de leur traitement : ethnographie réflexive, archives, planification urbaine et environnement, journaux intimes, enquêtes, logiques expertes, cyberespace, faits divers, etc.

 

2 - Cartographier l’ordre des interactions sociales et les mobilités

L’impermanence des lieux de drague et de prostitution comme trait majeur de leur inscription dans l'espace public en ville m’a amené à voir, dans le déplacement constant des « lieux », un caractère durable, y compris lorsqu'il s'agit du domaine des fantasmes pris comme « lieux » imaginaires (topiques). Cette mise en perspective des théories de la sexualité et du désir qui excluent la mobilité d'un lieu à l'autre, d'une norme à l'autre, ou entre différentes formes de (re)présentation de soi, procède d’une compréhension urbaine, mais aussi, architecturale et géographique, tenant compte de la dimension genrée (gendered) ou sexualisée, et plus largement, socioculturelle de l’espace.

 

3 - Interroger les processus de fabrique individuelle et collective de l’identité

Au temps du sida et de la « santé sexuelle », mes investigations sur la drague et la sexualité entre hommes dans l’espace public engagent à reconsidérer les paradigmes éducatifs ou savants et, au passage, leurs morphologies classificatoires, souvent étrangères aux rationalités « de l’intérieur », aux risques subjectivement encourus, et du coup, aux pratiques sociales et spatiales réelles. Cette analyse critique de la fabrication institutionnelle des problématiques sociales et de leurs populations au temps des épidémies, des catastrophes, et du changement social s’est affermie au fil des années au contact de la socio-anthropologie des migrations et des relations interethniques.

 

Publications et conférences récentes

Avec Amélie LANDRY & Mathieu RIBOULET. Les chemins égarés. Géographie sociale des lieux de sexualité entre hommes, Editions du Bec en l’Air, Marseille, 2017 [Coordination scientifique].

Avec Jean-Yves LE TALEC (Dir.). Numéro Spécial : Amours transi(t)s. Transactions sexuelles au prisme de la migration, Sociologies, Presses Universitaires du Mirail, Toulouse, 2012.

Avec Christelle AUDOUIT. Espaces « naturels » de la drague : un patrimoine au-dessus de tout soupçon ? Espaces & Sociétés, 2014/1, n° 156-157, p. 161-176.

La Démence ou la dépense ? Transactions homosexuelles entre consumation et consommation en milieu festif, Ethnologie Française, Paris, PUF, 2013/3, Vol. 43, p. 409-416.

« Corps engagés : l’ambivalence de l’autorité » (Introduction de chapitre), in PERERA É., BELDAME Y. (Dir.), In Situ : situations, interactions et récits d'enquête, Paris, L'Harmattan, 2016, p. 73-76.

« Réduire quels risques ? Chemsex et avatars d'une santé gay post-sida », communication aux journées d’étude Discipliner le sexuel, organisée dans le cadre du programme EpiSex (CLERSÉ/ CERIES/ EHESS) à la MESHS, Lille Nord de France. 9 juin 2017.