Espace Virtuel de Conception Architecturale et Urbaine


Sébastien BOURBONNAIS

Sébastien BOURBONNAIS
Membre associée au laboratoire EVCAU depuis

En savoir plus : https://www.evcau.archi.fr/products/laurence-gillot/
mbre associée au laboratoire EVCAU depuis

En savoir plus : https://www.evcau.archi.fr/products/laurence-gillot/*
 
 
 
embre associée au laboratoire EVCAU depuis

En savoir plus : https://www.evcau.archi.fr/products/laurence-gillot/
Membre associée au laboratoire EVCAU depuis janvier 2009.

En savoir plus : https://www.evcau.archi.fr/products/laurence-gillot/
 

Membre associé au laboratoire EVCAU depuis Juin 2018

CV ET PARCOURS

 

Membre associée au laboratoire EVCAU depuis

En savoir plus : https://www.evcau.archi.fr/products/laurence-gillot/
Membre associée au laboratoire EVCAU depuis

En savoir plus : https://www.evcau.archi.fr/products/laurence-gillot/

2014 - Ph.D, Docteur en Architecture

Thèse : Sensibilités technologiques. Expérimentations en architecture numérique 1987-2010.

Université Laval, Qc, Canada en cotutelle avec l’ENSA Paris-Malaquais

 

2008 - Master en sciences sociales et sciences humaines

Concentration: Critiques contemporaines de la culture

Université Paris 8, Vincennes - Saint-Denis

 

2007 - Maitrise scientifique en architecture

École d’architecture de l’Université Laval, Qc, Canada

 

 

THEMES DE RECHERCHE

Dans mon travail de thèse intitulé Sensibilités technologiques. Expérimentations en architecture numérique 1987-2010, j’ai cherché à suivre les différentes manières que les architectes se sont appropriés les technologies numériques, aux travers différentes expérimentations. J’ai cherché à saisir les implications que ces technologies ont eu sur leurs pratiques ainsi que sur l’architecture construite. En m’inspirant des penseurs de la technique, comme Gilbert Simondon, André Leroi-Gourhan et Bernard Stiegler, j’ai pu repérer différents modes d’adoption qui ont eu des influences sur les processus de conception et de fabrication.

 

Mes recherches actuelles se placent dans le prolongement de ce travail et se concentrent dans l’utilisation récente des machines CNC, type robot, par certains architectes. Par ailleurs, l’investigation s’est élargie et approfondie par rapport à la période d’étude analysée (1987-2010), afin d’intégrer les premières expérimentations dans les années 1960-70, et surtout, afin de s’ouvrir sur des problématiques architecturales contemporaines plus large, de manière à saisir l’apport spécifique des technologies numériques dans les mutations des pratiques.

 

QUESTIONS

Comment concilier les explorations formelles au travers de processus numériques, parfois très complexes, avec les qualités spatiales et d’ambiances des architectures réalisées ?

 

Comment les pratiques architecturales sont-elles re-configurées avec l’arrivée des machines à commandes numériques de fabrication, type robot ?

 

Les débats animées entre l’ordinateur et le dessin à la main, ou encore l’opposition au papier (Paperless Studio) ont occupé les milieux de l’architecture pendant une quinzaine d’années. Cette opposition franche s’est quelque peu estompée, il devient alors intéressant d’y retourner et de chercher à comprendre les enjeux qui soutenaient cette divergence des points de vue .